Les 3 bonnes raisons d’ancrer les souvenirs en famille

Comment ancrer les souvenirs en famille

Savoir reconnaître et avoir conscience de l’amour, de la joie et du bonheur lorsqu’ils se ressentent est une véritable chance à saisir et à ancrer de manière imminente. 

Lorsqu’on élève des enfants il y a des jours avec et des jours sans. Il y a aussi cette chose incroyable : on ne garde que le meilleur, le temps sachant parfaitement occulter les (nombreux) moments où ils savent être épuisants… Pas toujours simple de mettre de côté ses propres émotions, avoir la volonté de continuer d’avancer, leur apprendre les justes valeurs et leur transmettre ce qui pour nous est essentiel. 

 

« Ce n’est pas le temps qui passe, c’est nous qui le traversons »Wanted 

 

Prenons le temps de ralentir pour observer et graver ces souvenirs dans nos mémoires afin que le temps n’emporte pas avec lui ce que nous n’avons pas pu saisir pour en garantir le souvenir. 

 

1. Parler des moments heureux aide à se remémorer les souvenirs

Les souvenirs d’enfance marquent une existence. Adultes, ces instants heureux sont des souvenirs que l’on aime raconter et retransmettre à ses enfants. 
Et il n’y a pas de souvenirs sans mémoire … Pendant la période de croissance, la mémoire grandit chaque jour et se développe naturellement. Il n’existe pas une mémoire, mais plusieurs types de mémoires qui ont chacune leur fonction, on cite par exemple :
  • La mémoire sémantique qui permet d’accumuler des connaissances au fil des expériences, est comparée à une banque de données qui s’agrandit sans cesse, elle permet de se souvenir du sens des mots, des couleurs, des odeurs, des nombres, de l’apparence et de la fonction des choses, des dates importantes …
  • La mémoire épisodique qui permet de nous raconter des événements pendant une journée comme leur déjeuner à la cantine, les souvenirs d’un anniversaire, les jeux avec les copains …  Peu présente avant 2 ans, cette mémoire se développe surtout entre 2 ans et 7 ans, avec un pic d’évolution entre 5 ans et 7 ans. Puisque le cerveau d’un enfant est encore en développement, l’enfant peut encore oublier des événements récents.
 
« C’est la mémoire qui permet de se rappeler dans le détail des événements que l’on a vécus à différents moments » Marion Noulhiane, chercheuse en neurosciences au centre de recherche sur le cerveau NeuroSpin et professeure à l’Université Paris Descartes. 

 
Même si nous n’avons pas la capacité de décider ce qui restera gravé dans leur mémoire, parler avec nos enfants de ce qui les a marqués peut avoir une certaine influence. Leur reparler souvent de ce que nous avons vécu avec eux, les encourager à raconter une histoire qu’ils ont vécu ou des souvenirs de leur point de vue etc …  les aide à revivre ces expériences dans leur tête et ainsi à mieux structurer l’histoire. Ils ont alors plus de chance de s’en souvenir plus longtemps. 
La mémoire se développe grâce à la maturation du cerveau. En grandissant, les enfants sont capables de retenir de plus en plus de choses. Les souvenirs eux sécurisent leur bien-être intérieur pour les accompagner dans chaque étape de la vie.

 

2. Partager ensemble des expériences insolites

Quand quelque chose sort de l’ordinaire, ou fait vivre une émotion intense à votre enfant, il garde souvent cet événement en mémoire plus longtemps
On pense par exemple à des herbiers qu’ensemble vous aurez assemblés après une promenade en forêt, à l’adrénaline des premiers loopings dans les parcs d’attraction, à la fierté d’arriver à être autonome grâce à une transmission quotidienne des rituels de soins dans la salle de bain … sans parler des histoires qu’on ne cesse de leur raconter et dont ils sont incapables de se lasser … Les souvenirs sont ces instants qui vous auront autant marqué que vos enfants, en garder une trace permet de les revivre et de ne pas les oublier. 

 

3. Garder une trace des souvenirs d’enfance

  • Réaliser des films de vos voyages, des goûters d’anniversaire, des spectacles, des compétitions sportives etc.. Ces films (en mode court-métrage) seront, on le garantit, visionnés en boucle pendant des années. 
  • Fous de gourmandises pour une recette particulière que vous leur avez cuisiné ? Apprenez leur à la réaliser, écrivez-là dans un cahier et un jour où l’autre tadaaa ils sauront tout seul la réaliser !
  • Garder les petits mots qu’ils vous auront glissés sur l’oreiller, ceux où ils maîtrisent leurs premiers mots d’écriture, là où la phonétique prend tout son sens :) Conservez les cadeaux qu’ils vous offrent, si fiers, pour la fête des mères ou la fête des pères, mais aussi les médailles et lancez-vous dans les albums photos ! 
  • Écrire dans un journal les premiers mots qu’ils disent où ces phrases magiques qui sortent de l’ordinaire et dont le sens n’appartient qu’à eux (“il fait un temps de canard”, “cocitère” (pour hélicoptère), “yarout” (pour yaourt), “Papa je voudrais que tu me rattrape le jour ou je tombe amoureuse”, “Quel a été le meilleur moment de ta journée ? c’est maintenant avec toi maman” “Maman je me glisse à pas de souris (et avance à 4 pattes) dans la chambre de mon frère pour pas le réveiller” etc … 

     

    Conserver une trace de ce qu’ils ont réalisé, de ce qui vous a fait rire et de ce qui les ont rendu fiers restera pour longtemps le plus beau des cadeaux, celui des souvenirs de votre famille. Faites-vous confiance, peu importe l’idée que vous aurez choisie pour immortaliser ces souvenirs, votre imagination et votre intuition sauront vous guider. Les enfants sont des êtres par nature toujours partants et vous êtes bien placé.e pour savoir qu’il n’y a rien de plus précieux pour un enfant que de passer du temps avec ses parents, et inversement ! 

     

    Ce cadeau de la vie est une des plus belles preuves du passé, c’est une chance d’en avoir conscience. Gardons-en une trace et intégrons-les dans la mémoire de nos souvenirs, cette partie de nous-même qui devient ainsi une source intarissable de douceur ou nous pouvons, dès que le besoin s’en ressent, avoir la chance de s’y ancrer. 

     

     

    Source

    “Quelle Mémoire!” Naître Et Grandir, https://naitreetgrandir.com/fr/dossier/quelle-memoire/.

    Article précédent